Nommée l’automne dernier Présidente de l’Académie Internationale d’été de Nice, Marie-Josèphe JUDE, pianiste virtuose, est également responsable de la direction artistique des Concerts du Cloitre. Elle nous fait partager les enjeux de cette mission en territoire niçois et nous dévoile le profil de l’édition 2018 de ce festival de mémoire qui se déroulera à Cimiez du 15 juillet au 12 août.

 

 

Vous avez été nommée Présidente de L’Académie Internationale d’été de Nice. Quels sont les liens que vous avez entretenus avec cette institution avant d’en prendre la Présidence ?

Je connais l’Académie d’été depuis mon plus jeune âge, au Conservatoire. En tant qu’élève, j’allais écouter les cours de grands maîtres qui venaient y enseigner durant la période estivale…Je suis ensuite partie à Paris continuer mes études, puis j’ai entamé ma carrière de concertiste et de pédagogue. De nombreuses années plus tard, je suis revenue en tant que professeur, et j’y enseigne chaque été depuis 1997 !

Vous avez été invitée à plusieurs reprises aux Concerts du Cloitre. Quelle est pour vous la singularité de ce festival. Qu’est ce qui en fait son charme unique ?

C’est bien sûr le cadre incroyable qu’est le Cloitre du Monastère ! Son architecture en fait un cocon d’une acoustique exceptionnelle, le son s’y propage de façon magique ! Les nuits étoilées, par leur invitation à la rêverie donnent une dimension poétique à la musique… Et les jardins qui nous transportent hors du temps et de l’agitation de la ville rendent tout ceci très inspirant pour nous. A chaque concert, Le public y vit une expérience inoubliable.

Que pensez vous pouvoir apporter à votre tour à cette institution ?

L’époque n’est pas simple pour les futurs musiciens professionnels. La concurrence est rude sur le plan international, le niveau instrumental est de plus en plus élevé. Par expérience, je sais qu’il faut profiter de la période estivale (lorsque le quotidien scolaire est plus léger ) pour « intensifier » son travail et se perfectionner auprès d’artistes devant lesquels on n’a pas forcément l’occasion de jouer par ailleurs. Mon objectif est de continuer à réunir à Nice les professeurs des plus grandes écoles internationales, de faciliter les rencontres car celles ci peuvent être déterminantes pour l’avenir des jeunes en formation.

Quels seront les changements, les nouveautés que vous avez souhaité mettre en place dans la programmation des Concerts du Cloitre, voire dans sa conception ?

Les Concerts du Cloître ont toujours proposé une programmation émanant du corps professoral de l’Académie, c’est une tradition que je ne compte pas remettre en question. Mais en revanche, il me semble important d’apporter aussi du renouveau parmi les artistes qui viennent y jouer. Le format était sans doute aussi trop long (4 semaines) et les concerts trop « éparpillés » dans le temps. Nous proposons pour cette édition un festival plus dense, 12 concerts en 15 jours, avec en bonus un bel et grand événement au Conservatoire, véritable marathon de concerts qui aura lieu le dimanche 29 juillet, et qui réunira beaucoup d’artistes autour de récitals, de concerts en famille. Il y aura également des master classes publiques, ainsi qu’une performance musicale réservée aux noctambules !!

La Ville de Nice semble, cette année s’être impliquée plus qu’auparavant dans la manifestation. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Le soutien de la Ville est essentiel pour l’Académie, elle est membre de droit de notre association avec la présence de Maître André Chauvet au sein de notre Conseil d’Administration. Je ne peux pas vraiment comparer avec ce qui se passait auparavant vu que je viens tout juste de reprendre ce rôle, mais je dois dire que j’ai été très rapidement et formidablement accueillie. Je ressens une sincère volonté d’aider notre mission artistique, par une très belle énergie collective, avec un soutien particulièrement précieux de Monsieur André Santelli, Directeur Adjoint à la culture.

 

Pouvez-vous nous dévoiler le fil conducteur, quelques thématiques de cette édition ainsi que quelques uns des invités importants de cette nouvelle édition ?

Nous aurons la joie d’accueillir des artistes internationaux tels que Renaud Capuçon, Alexandre Tharaud, pour 2 récitals exceptionnels. En ouverture du Festival nous aurons le fantastique Trio Wanderer. L’Orchestre Philharmonique de Nice nous offrira du grand répertoire avec Mozart et Beethoven. On pourra applaudir l’Orchestre de Cannes dans un très beau programme de musiques de films, également un spectacle mêlant la musique et la littérature, et beaucoup d’autres concerts que nous avons construits avec soin et que je vous invite à découvrir sur le site de l’Académie ! (http://www.concerts-cimiez.com )

Comment voyez-vous Nice sur l’échiquier de la musique et plus précisément le site de Cimiez qui jouit d’un bel héritage patrimonial mais aussi musical ?

Cimiez est un lieu de foisonnement culturel depuis toujours ! Les musées, le Conservatoire (magnifique lieu d’apprentissage qui a formé tant de musiciens et qui continuent aujourd’hui encore d’être si fécond), les arènes, le festival de Jazz durant de nombreuses années, le site se prête totalement à l’expression de tous les arts… nous devons contribuer au rayonnement de notre Ville à laquelle nous sommes tous très attachés, en mettant toujours plus en valeur son patrimoine et ses artistes !

 

 

 

 

Article écrit par

Cimiez.com

CIMIEZ.COM vous propose chaque semaine l’actualité du quartier : activités culturelles & associatives, évènements, spectacles, bonnes adresses et portraits de tous ceux qui font de Cimiez un lieu de vie privilégié.

Pin It on Pinterest