Mai 68 à la Cinémathèque – Mai 68 – Mai 2018, 50 ans déjà ! Le mois de mai sera donc placé sous le signe de la « rébellion » à la Cinémathèque de Nice à travers des films engagés avec une programmation consacrée au cinéma militant et la 2ème partie du cycle consacré à l’œuvre du cinéaste insoumis, Rainer Werner Fassbinder. Le jeune public pourra découvrir également des œuvres variées dont deux films issus des collections de la Cinémathèque de Nice. Enfin, deux films cultes de John Carpenter en version restaurée sont au rendez-vous des « Improbables » ce mois-ci.

 

Mai 2018 marque les cinquante ans de Mai 68, l’occasion de revenir cinématographiquement sur une période charnière de notre histoire contemporaine, un événement saisi par le cinéma – témoin de son temps. Mais aussi le cinéma transformé par Mai 68 – creuset d’un cinéma de l’utopie, si ce n’est d’une cinématographie utopique. Et c’est cette deuxième approche que nous interrogeons ici.

 

En effet, Mai 68 voit l’émergence d’un nombre important de groupes de réalisation indépendants et l’apparition de nouvelles figures militantes, tandis que le matériel audiovisuel devient à la fois plus maniable et moins onéreux. C’est donc dans la foulée de Mai 68 que s’est constitué et institutionnalisé le cinéma militant, véritable genre cinématographique pendant plus d’une décennie.

Ces films militants mettent en avant des individus et des groupes qui étaient jusque-là invisibles des écrans. Le spectateur découvre alors les luttes sociales d’ouvriers en grève et des manifestants étudiants de Mai 68, puis, pendant plus de dix ans, les combats d’ouvriers, paysans, employés, femmes, immigrés, etc.

Le Cinémathèque de Nice propose ainsi de découvrir 5 programmes de films militants issus des collections du Centre de conservation et de recherche de la Cinémathèque de Toulouse, comprenant deux longs métrages, un moyen-métrage et deux programmes de courts-métrages et rassemblant des films d’un mouvement national (Cinélutte…), ou, plus rares et singuliers, des ciné-tracts réalisés par le groupe des cinéastes indépendants de Toulouse.

Certains des films courts présentés dans le cadre de cette programmation seront également repris dans le cadre de la 2ème édition de la manifestation Eclairage public qui se déroulera au 109 du vendredi 25 au dimanche 27 mai.

 

 

Rainer Werner Fassbinder – 2ème partie

La Cinémathèque de Nice présente, jusqu’au mois de juin, une sélection de films marquants du réalisateur allemand, en copies restaurées.

Rainer Werner Fassbinder métamorphose le cinéma allemand dans les années 70 et lui offre de nouvelles icônes, telle que les actrices Hanna Schygulla et Ingrid Caven, que l’on peut redécouvrir dans 5 films majeurs du cinéaste allemand en mai à la Cinémathèque : Les Larmes amères de Petra von Kant, Martha, Tous les autres s’appellent Ali, Effi Briest et Le Droit du plus fort.

 

Cinémathèque de Nice

Acropolis – 3, esplanade Kennedy – Nice

Informations : www.cinematheque-nice.com

Tél. : 04 92 04 06 66

 

Article écrit par

JLL

CIMIEZ.COM vous propose chaque semaine l’actualité du quartier : activités culturelles & associatives, évènements, spectacles, bonnes adresses et portraits de tous ceux qui font de Cimiez un lieu de vie privilégié.

Pin It on Pinterest