Jardins de rêve ! – Du 30 mars au 28 avril aura lieu la 2ème édition du Festival des Jardins de la Côte d’Azur et les candidats vont bientôt entrer en scène et installer leur projet dans les cinq communes participantes :

Antibes Juan-les-Pins, Pinède Gould

Cannes, Jardin de la Villa Rothschild  

Grasse, Jardin de la Villa Fragonard

Menton, Jardin Biovès

Nice, Jardin Albert 1er et sur la Promenade du Paillon.

23 jardins éphémères, libres d’accès, sont proposés aux visiteurs avec 15 créations paysagères dans le cadre du concours et 8 jardins éphémères hors concours. Les créations d’équipes nationales et internationales, ont été sélectionnées par un comité technique présidé par Jean Mus, porte parole du Festival. En 2019, Marina Picasso sera la marraine du Festival et aura l’honneur, avec le jury, de choisir le lauréat de cette deuxième édition.

Chaque jardin présenté arborera un authentique univers d’une superficie de 200 m² chacun et la prise en compte des enjeux du développement durable. Ces créations originales seront appréciées par 3 jurys et 4 prix seront décernés le dimanche 31 mars 2019 : le prix du jury, le prix des professionnels, le prix de la presse et le prix « GREEN Deal » attribué au jardin le plus écologique.

A découvrir Nice, au cœur du Jardin Albert 1er :

Le jardin « Résilience d’été » porté par Benjamin Illat de l’association paysagistes sans frontières : au-delà des discours alarmistes sur les changements climatiques, cette création amènera le visiteur à se questionner sur le futur des paysages de la Côte d’Azur. Déambulant dans une nature métaphorisée, il se prendra à « rêver » ces changements, et se questionnera sur l’action des éléments, de l’eau, du vent, des végétaux mais aussi de lui-même, sur le monde qui l’entoure, et qui se transforme, inexorablement.

« Au-dessus des immortelles » créé par Marguerite Ribstein et Grégory Cazeaux du collectif Ma.Gy : leur rêve de Méditerranée est celui d’un jardin sauvage, inspiré des milieux de garrigue, qui stimule les cinq sens et apporte aux villes des espaces de nature autonomes, qui s’harmonise et s’équilibre sans l’aide de l’homme. A bord d’une balançoire, objet de rêve et de nostalgie, l’équipe embarque le visiteur dans une façon onirique singulière d’expérimenter le jardin conquérant et pionner de la Méditerranée, celui qui défit les milieux les plus hostiles.

« Le petit prince » réalisé par Hélène Daumas : ce jardin est avant tout un hommage aux héros de l’aéropostale qui ont donné leur vie pour relier les terres au-delà des mers, les hommes au-delà des continents, et favoriser les échanges entre les hommes et en défendant la liberté. Ce jardin offre la possibilité au visiteur de voyager dans deux univers : sous l’eau et sur le sable.

Article écrit par

CIMIEZ.COM

CIMIEZ.COM vous propose chaque semaine l’actualité du quartier : activités culturelles & associatives, évènements, spectacles, bonnes adresses et portraits de tous ceux qui font de Cimiez un lieu de vie privilégié.

Pin It on Pinterest