Le japon de Nicolas Bouvier – L’auditorium de la Bibliothèque Louis Nucéra vous convie le 27 avril à une conférence de Julien Béal : Le japon sous l’objectif de Nicolas Bouvier.

Le japon de Nicolas Bouvier

Écrivain, photographe, iconographe, Nicolas Bouvier est avant tout un grand voyageur. Parmi tous les pays qu’il a connus, le Japon a un statut à part. À partir de 1955, Nicolas Bouvier y effectue en effet de multiples séjours. C’est d’ailleurs à Tokyo que Bouvier devient, par nécessité, photographe.

Issu d’un milieu protestant, rigoriste mais éclairé – son père est bibliothécaire, Nicolas Bouvier est dès l’âge de 6 ans un grand lecteur de Jules Verne, de Stevenson, de Jack London et d’Henry Michaux. Après ses deux licences à l’université de Genève, en droit et en lettres, il part pour son premier voyage au long cours, qui durera… quatre années. Il découvre la Yougoslavie, le Japon, l’Afghanistan, le Pakistan, l’Inde et Ceylan. Père fondateur du ‘travel writing’ moderne, il a face au voyage une attitude particulière : un mélange de farfelu, d’hédonisme, un mépris du confort et de sa santé. 

Chasseur d’images  il publie surtout des récits de voyage, dont les plus célèbres sont ‘L’ Usage du monde’ (1963) et ‘Le Poisson-scorpion’ (1982) qui a reçu le Prix Alpes-Jura et Prix de la Critique. Mais grâce à ses nombreux voyages, il comble son plus grand désir : aller à la rencontre de l’autre. Il exerce aussi, pour pouvoir vivre, le métier d’iconographe, avant de s’éteindre le 17 février 1998 à Genève.  

En partenariat avec l’Association France-Japon – Chaire Kawabata

SAMEDI 27 AVRIL 14H30

Le japon sous l’objectif de Nicolas Bouvier

Conférence de Julien Béal

Bibliothèque Louis Nucéra

Article écrit par

JLL

CIMIEZ.COM vous propose chaque semaine l’actualité du quartier : activités culturelles & associatives, évènements, spectacles, bonnes adresses et portraits de tous ceux qui font de Cimiez un lieu de vie privilégié.

Pin It on Pinterest