Le Oud et ses amis au Conservatoire

Écrit par JLL le 5 octobre 2016, dans la catégorie Concerts | Commenter

Je suis né il y a près de 2300 ans en méditerranée. Mon nom est « Oud » mais de l’autre côté de cette mer on m’a aussi appelé Luth. Je porte le nom du bois avec lequel on construit beaucoup d’instruments. Au cours des siècles, mon son s’est mélangé avec bien d’autres, celui des percussions mais aussi du violon, du clavecin ...

Je suis à la fois fragile et doux, capable de suivre les rythmes les plus complexes et de jouer des modes au parfum d’Orient ou d’Occident. C’est pour cela que j’ai eu envie de réunir quelques instruments amis pour célébrer les musiques de ces deux cultures. Le oud, le piano, la clarinette, le violoncelle, la contrebasse, les percussions sont des instruments qui peuvent dialoguer ensemble et parler plusieurs langues.

Monologues musicaux, dialogues à deux ou à trois, répertoires savants, improvisation ou écriture, musique d’hier ou d’aujourd’hui. Mozart interprété par un oud, de la musique orientale déclinée sur le clavier d’un piano, des improvisations inspirées par le Jazz qui naissent sur les lèvres du clarinettiste ou au bout des doigts du contrebassiste, l’énergie d’un groupe de musiciens qui défrichent de nouvelles pages, c’est à tout cela que vous êtes invités. Un événement rare entre pédagogie, performance et métissage culturel.

 

le-oud-et-ses-amis-au-conservatoire

 

Mounir Troudi, chant, est diplômé de musique arabe en 1998 révélé au public grâce au spectacle Hadhra en 1994. En 2000, il forme le groupe Nagouz aux influences, soufies, jazz et bédouines. Il participe également à plusieurs albums du trompettiste Erik Truffaz et se produit au Tabarka Jazz Festival en 2000, au Festival de jazz de Montréal en 2005 et Jazz à Vienne.

Lotfi Soua, percussions, est professeur de musique et diplômé de l’Institut Supérieur de Musique de Tunis « spécialité percussions ».

Professeur au Conservatoire National de Nice, Khaled Ben Yahia est consacré meilleur musicien instrumentiste en Tunisie et meilleur artiste étranger en France. Né à Tunis, il reçoit les enseignements des plus grands professeurs dont Mohamed Saâda, son maître. 1er prix du Conservatoire en 1987, la presse le salue comme l’un des meilleurs luthistes de sa génération. Musicien et compositeur, Khaled se produit en solo, duo, trio, quartette et participe à des créations contemporaines de jazz et de musiques du monde.

Il travaille avec le collectif de jazz lyonnais “La Tribu Hérisson” fusion arabo-andalouse et jazz, joue avec le percussionniste Jacky Detraz et le sitariste indien, Ashok Patak. En 1992, il signe la musique du film « La reine de Djerba » de Jean-Paul Roux. Khaled interprète aussi bien des pièces du répertoire traditionnel que ses propres compositions. En 2004, il monte Tesnime une création inspirée par les rythmiques et l’esthétique du jazz actuel. En 2006, il dirige une création Mevlana en clôture du Festival de la Medina. Depuis Khaled multiplie les collaborations se produisant aux quatre coins du monde.

 

Tarif unique 15€- Réservation et billetterie au CNRR : 04 97 13 50 00

Concert le 14/10/2016 de 18h30 à 20h30
Conservatoire à Rayonnement Régional

Partager :

Commentaires

Commenter.

Ajouter un commentaire