« Théâtre pour tous » avec Patrick Timsit

Écrit par JLL le 22 novembre 2017, dans la catégorie Spectacles | Commenter

Dans le prolongement de Lecture pour tous, Théâtre pour tous renforce depuis 2015 la politique de prévention de l’illettrisme menée dans les établissements scolaires par la Ville de Nice et Jean-Luc Gag, Conseiller municipal délégué au théâtre. Cette opération s’appuie sur la présence d’amis célèbres du théâtre et du cinéma et vise à initier les élèves de CM1 – CM2, collèges et lycées à la magie du théâtre, à la richesse de ses interprétations et à son pouvoir de fascination, à leur donner le goût des Lettres théâtrales.

 

 

Après Michel Boujenah, Lorànt Deutsch, François-Xavier Demaison, Zabou Breitman, Christophe Alévêque, François Berléand et Gérard Jugnot, c’est Patrick Timsit qui est invité à intervenir, vendredi 24 novembre 2017, emmené par Daniel Benoin, directeur d’Anthéa et metteur en scène, devant des élèves du Lycée Albert Calmette à 10 heures et du Lycée Don Bosco à 13h30.

En présence de Jean-Luc Gag, Conseiller municipal délégué au patrimoine historique, à l'archéologie, à la littérature, à la lutte contre l'illettrisme, au théâtre et à la langue niçoise

 

 

Patrick Timsit

 

Né à Alger, Patrick Timsit déménage dès l'âge de 2 ans à Paris. Si Claude Confortès lui offre son premier rôle au cinéma dans Paulette (1985), Timsit se fait d’abord connaître pour ses one-man show comiques.

La carrière cinématographique de Patrick Timsit débute en 1990, avec un rôle dans « Une époque formidable »... de Gérard Jugnot. Il confirme avec « La Crise » de Coline Serreau. Une prestation qui lui vaut d'être nommé au César du Meilleur second rôle masculin. Après la comédie à succès « Un indien dans la ville » (1994), Patrick Timsit se frotte au polar avec « Passage à l'acte » et « Le Cousin » (nomination au César du Meilleur acteur), mais il revient à la comédie dans « Pédale douce » (1997, nomination au César du Meilleur acteur), Paparazzi (1997), Le Prince du Pacifique (2000) ou encore L'Art (délicat) de la séduction (2001), de Richard Berry.

Patrick Timsit s'essayer à la réalisation puis il incarne « L'Emmerdeur » de Francis Veber dans l'adaptation de la pièce qu'il jouait trois ans auparavant sur les planches.

Parallèlement, le comédien s’est imposé via plusieurs one-men show à succès. Cette année, Patrick Timsit revient avec un nouveau spectacle « On ne peut pas rire de tout ».

 

 

 

Commentaires

Commenter.

Ajouter un commentaire